Arzhella, maman ourse, naturaliste et musicienne

Pattern

Pour moi, l’humain est avant tout un animal. Mon désir profond : renouer avec le côté sauvage et spontané qu’il y a en chacun.e de nous. Mais qui dit spontanéité ne dit pas forcément facilité, car notre espèce s’est considérablement éloignée de son environnement naturel. Voici quelques éléments pour comprendre comment est né le concept de parentalité intuitive que je développe sur mon site.

Petite Ourse deviendra grande

Ma passion naturaliste

Depuis toujours, je porte un regard curieux sur le monde qui m’entoure, et notamment sur les autres animaux. J’ai adoré voir ma chienne élever et allaiter son petit. Je suis toujours fascinée lorsque j’aperçois un animal, pourtant minuscule (passereau, souris, triton), mais qui a la faculté de voler, sauter, nager : comment tout cela peut-il fonctionner avec un corps si minuscule ? Je trouve ça magique !

J’ai très tôt bourlingué avec une paire de jumelles, un crayon et un petit carnet à la rencontre des grandes bêtes (grands mammifères terrestres et marins), puis des oiseaux, pour enfin tomber dans le monde des insectes et autres petits êtres. J’ai toujours participé à des sorties ornithologiques et entomologiques, notamment au bord de la mer, parfois même pendant des heures ! Juste pour les contempler, pour me sentir proche d’eux.

Dans un coin de ma tête, une petite musique

Je ne me souviens plus si je me suis prise de passion en premier pour la musique ou pour les animaux.

Parmi mes souvenirs musicaux de petite fille, je me rappelle ma découverte de l’accordéon, les concerts, les bœufs improvisés, les bals, les chants autour d’un feu de camp ou dans un appartement trop petit pour tous les copains, le wagon de train faisant office de scène et de caisse de résonance, les rencontres, les premiers amours, la sensation de ne faire qu’un avec mon instrument, de ne pas avoir besoin de réfléchir, les doigts connaissant le chemin.

Finalement, musique et nature ont été très souvent liées : une soirée musicale après une expédition ornithologique ou un concert improvisé avant une soirée consacrée aux papillons de nuit… Pour moi, tout ça a toujours été très spontané, naturel. Je vivais chaque instant avec beaucoup d’intensité, puisque toujours au plus près de mes envies et de mes passions.

Puis le naturalisme, la recherche et l’éducation à l’environnement sont devenus mon métier. La musique est restée une passion très présente, et toujours appréciée où que j’aille.

Js 1135
Pattern V

La Maman Ourse en moi s’exprime

Les certitudes et la découverte de l’hygiène naturelle infantile

Quand j’ai su que j’allais être maman, beaucoup de choses étaient déjà établies dans ma tête : j’accoucherais à la maison, j’allaiterais, j’éveillerais mes enfants à la nature et à la musique… Bref, je serais au plus proche de ce qui me semble naturel, animal, voire même bestial ! Mais, comme évoqué plus haut, naturel ne rime pas forcément avec facilité ! J’ai dû convaincre que mon projet d’accouchement à domicile n’était pas qu’une lubie passagère. Il a fallu m’accrocher pour pouvoir allaiter, malgré beaucoup de soucis de santé.

Js 0018

Je trouve toujours ça fou que le développement de nos enfants dépendent autant (voire complètement) des couches. Que peu de gens remettent le sujet en question, et que celui-ci soit même tabou. Oui, les couches, c’est bien pratique. Mais je considère que ça ne devrait pas être le plus naturel pour notre espèce, mais plutôt quelque chose « au cas où », quand il n’y a pas d’autres possibilités, quand on ne parvient pas à comprendre ce besoin, à se connecter à sa partie animale. En même temps, peut-on blâmer quelqu’un.e dans cette affaire ? Nous sommes tellement éloignés de notre environnement naturel, de nos sens et de nos sensations.

Le rôle fondamental de mes passions dans ma maternité

Puis, très vite, la musique et la nature ont trouvé une place dans ma parentalité. Quel émerveillement lorsque mon aînée a véritablement ri et dandiné pour la première fois de sa vie au son de mon instrument. Quelle fierté de voir ma cadette, à peine en position assise, tenir un livre et tourner les pages avec envie. Quel bonheur de transmettre et d’échanger sur ses sujets avec mes enfants, et d’entendre très tôt leurs propres opinions. « Mamaaan, ‘ega’de, lune !! » « Ho, tiens, y’a un deuxième rouge-gorge ! » Les sentir véritablement ancrées dans leur environnement, c’est un plaisir sans cesse renouvelé.

Une grosse colère, de la fatigue dans l’air ? Jouons un peu de musique, cela adoucit vraiment les mœurs ! Je ne connais pas de plus beau moment de communion avec mon compagnon et mes enfants que lorsque nous chantons et dansons tous les quatre, ensemble. Le temps s’arrête, l’énergie circule, le moment est sacré.

Js 1259

Ce que je développe aujourd’hui : la parentalité intuitive

Depuis plus d’un an, je témoigne de ma vie de Maman Ourse sur les internets. Vous m’avez peut-être découverte sur le site et la chaîne YouTube Devenir Intuitive aux côtés de mon amie Maëlle Mériaux. Nous avons en effet marqué des rapprochements entre les différentes pratiques que nous expérimentons dans notre quotidien de mère et de femme, notamment le flux instinctif libre et l’hygiène naturelle infantile. Nous nous sommes rendues compte que nous sommes dépendantes de protections périodiques et de couches, alors qu’en étant davantage à l’écoute de nos corps et de ceux de nos enfants, il est possible de s’en passer.

Aujourd’hui, nous gérons chacune un site indépendant pour répondre davantage à nos publics respectifs et avoir plus de liberté sur les formats développés. Nous restons bien sûr en lien puisque les recoupements entre nos deux démarches sont toujours d’actualité.

À travers des articles, des vidéos, des contes, des chansons, des formations, je souhaite vous transmettre mon expérience d’une parentalité plus intuitive. N’hésitez pas à piocher çà et là les éléments qui vous parlent, qui ont du sens pour vous.

Je vous remercie par avance pour vos retours et votre bienveillance.

Bonne parentalité à vous,

Arzhella, Maman Ourse toujours en chemin

Retour haut de page